Sous le feuillage persistant

I dozed two nights under that evergreen bush until it was simply too cold to remain sleeping on the ground.

I don’t think I’ve ever experienced such violent shuddering before, and it’s not even winter yet.

That night was the first time I could see my breath. I wouldn . . .

Désolé, mais ce contenu est réservé aux abonnés payants.

Inscris-toi ici. Choisis une adhésion mensuelle, annuelle ou à vie.

Puis soutenir l'écriture risquée ici.

 

 

 

S'abonner
Notification pour
invité
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
fr_FRFrançais
Retour en haut