Quelque chose de sauvage chez IKEA, suite

La grande cabine pour handicapés était occupée alors j'ai dû utiliser celle de taille normale, qui aurait été exiguë pour baiser mais qui était juste assez grande pour une fellation. Je fantasmais sérieusement. Bien sûr, il n'y avait aucune garantie que le garçon allait me suivre, qu'il était même intéressé par autre chose que de s'exhiber devant qui voulait bien regarder, se livrant à une certaine fierté corporelle....

Désolé, mais ce contenu est réservé aux abonnés payants.

Inscris-toi ici. Choisis une adhésion mensuelle, annuelle ou à vie.

Puis soutenir l'écriture risquée ici.

 

 

 

S'abonner
Notification pour
invité
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
fr_FRFrançais
Retour en haut