Journal de Buenos Aires

In 2010 while living in Buenos Aires, I was diagnosed with stage IV colorectal cancer. After spending what money I had and selling everything to get treated in the private system, I had to rely on public health care in Argentina, which is open to everyone. These are the posts I wrote during and after treatment. I did not talk to cancer, nor did I win any sort of battle against cancer. From my perspective now, my survival seems to have resulted from a combination of dumb luck, stubbornness, and charity from surprising sources. I also had sex a couple times and got robbed.

J'ai un cancer

Le 30 novembre, je suis entrée à l'hôpital public Rivadavia de Buenos Aires avec une pérétonite sévère causée par une tumeur de 5 cm qui bloquait mon intestin inférieur. Une opération d'urgence a permis d'enlever la moitié de la tumeur et de réparer la perforation de mon côlon. (En fait, ils ont coupé la partie morte de mon côlon et recousu les deux extrémités libres). ...

J'ai un cancer Lire la suite "

privé

Après avoir consulté les médecins spécialistes des radiations de Rivadavia - et s'être encore fait remuer le doigt par un autre médecin dans mon cul - tout le département m'a encouragé à renoncer au traitement dans l'hôpital public et à chercher plutôt un traitement dans une clinique privée. Le chef du département a déclaré que les machines de l'hôpital public étaient obsolètes et qu'elles ...

privé Lire la suite "

J'ai finalement rompu avec mon petit ami argentin par le biais d'un chat sur Facebook.

Traduit de l'espagnol Juan : Qu'est-ce qui ne va pas chez moi [pour que tu ne veuilles pas être avec moi] ? [Il avait enfin vu le changement dans mon statut relationnel.] Rick : Juan, je t'aime mais nous ne pouvons pas être ensemble maintenant. Juan : Tu ne dirais pas ça si tu m'aimais. Je t'aime mais tu ne sens pas que c'est ...

J'ai finalement rompu avec mon petit ami argentin par le biais d'un chat sur Facebook. Lire la suite "

Thanks!

Thanks to Kate, Keli and Hannah for donating. Share the widget if you can. I’m not really looking so happy yet today. Since I’d been having trouble sleeping, my boss gave me an ambien. This morning my head feels like the rubbery tip of a spatula and I’m having trouble typing. I did sleep OK.

fr_FRFrançais
Retour haut de page