Rivadavia

La fin de la route, partie 2

Après être sorties de l'ambulance, Claire et moi sommes entrées dans l'hôpital et nous sommes dirigées vers un couloir sombre sans savoir où nous allions. Nous sommes arrivés dans un autre couloir, plein de gens, des gens qui portaient des vêtements très brillants, du moins c'est ce que m'ont montré mes globes oculaires drogués. Un garçon super mignon s'est appuyé contre ...

La fin de la route, partie 2 Lire la suite "

privé

Après avoir consulté les médecins spécialistes des radiations de Rivadavia - et s'être encore fait remuer le doigt par un autre médecin dans mon cul - tout le département m'a encouragé à renoncer au traitement dans l'hôpital public et à chercher plutôt un traitement dans une clinique privée. Le chef du département a déclaré que les machines de l'hôpital public étaient obsolètes et qu'elles ...

privé Lire la suite "

L'attente

J'ai déjà été impressionnée par le manque relatif de bureaucratie pour obtenir des soins de santé gratuits à Buenos Aires. En gros, tu te présentes, tu montres tes documents - un passeport américain est aussi valable qu'un DNI argentin - tu leur dis ce qui ne va pas, tu remplis quelques formulaires et tu te fais soigner. J'ai toujours eu l'impression que ...

L'attente Lire la suite "

J'ai un cancer

Le 30 novembre, je suis entrée à l'hôpital public Rivadavia de Buenos Aires avec une pérétonite sévère causée par une tumeur de 5 cm qui bloquait mon intestin inférieur. Une opération d'urgence a permis d'enlever la moitié de la tumeur et de réparer la perforation de mon côlon. (En fait, ils ont coupé la partie morte de mon côlon et recousu les deux extrémités libres). ...

J'ai un cancer Lire la suite "

fr_FRFrançais
Retour haut de page